Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

avec Mohamed Lamine KABA, Combattant résolument engagé dans la lutte pour une Afrique libérée des tutelles.

Ce qui manque à l'Union Africaine dans sa démarche de développement, c'est la réforme structurelle et institutionnelle.

Malgré les avancées réalisées par l'Union Africaine en matière de développement en Afrique, quelques défis d'ordre social, économique, politique et culturel restent encore à relever sans quoi aucun développement n'est possible. 
 
Ainsi, pour sortir du cercle infernal du sous-développement, nous recommandons fortement les axes suivants:
 
1. Investir davantage dans la jeunesse pour un avenir durable à travers la formation des jeunes leaders hautement qualifiés pour l'élaboration des plans de contingence, des plans de développement et des documents d'orientation politique pour la conduite des actions stratégiques pour le développement du continent. Car, il est pratiquement impossible d'utiliser l'occident comme consultant et vouloir se comparer à cet occident en matière de développement;
 
2. Elaborer et mettre en œuvre des politiques soutenables d'emploi / d'insertion socio-professionnelle des jeunes afin de maîtriser le flux migratoire en infléchissant la courbe de chômage dans les Etats africains;
 
3. Œuvrer pour la création d'une zone économique commune par la mise en place d'une monnaie africaine unique gérée par les Africains;
 
4. Créer une zone géographique commune par la mise en place d'un passeport unique du modèle de l'Union Européenne;
 
5. Développer et initier pour les jeunes africains, des activités de rencontre annuelle pour discuter des thèmes tels que: Éducation et Compétences; Entreprises, Création d'Emplois et Entrepreneuriat; Gouvernance, Intégration Politique et Démocratique, et Activisme; Paix et Sécurité, y compris l'Opposition à l'Extrémisme violent et à la Radicalisation; Préservation de l'Environnement et Changements climatiques; Culture et Arts (augmenter les investissements dans la promotion et la valorisation des cultures proprement africaines);
 
6. Créer des écoles de hautes études commerciales, des écoles de métiers et d'ingénierie sur le continent et avec accès facile pour la jeunesse africaine;
 
7. Renforcer les capacités techniques des Etats à mobiliser les ressources (humaines, financières, matérielles ...) pour créer ce que l'on est convenu d'appeler les facteurs de développement, en d'autres termes, les indicateurs macroéconomiques (PIB , PNB, services de la dette, balance de paiement…), grâce à une croissance soutenue et ce, à travers l'Union Africaine.
 
                                             Vive la solidarité africaine! - / -
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article