Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

avec Mohamed Lamine KABA, Combattant résolument engagé dans la lutte pour une Afrique libérée des tutelles.

Déclaration du Secrétaire général du Secrétariat de la ZLECAf, SE Wamkele Mene, lors du webinaire de la cérémonie de lancement de la ZLECAf

Merci beaucoup et bon après-midi aux Africains de tout le continent africain.
Aujourd'hui est vraiment un jour historique, un jour où nous commençons officiellement à négocier sous les préférences de la zone de libre-échange continentale africaine. Aujourd'hui est un jour où nous rapprochons l'Afrique d'une vision d'un continent intégré, d'une vision d'un marché intégré sur le continent africain.

Cette zone de libre-échange continentale africaine ne doit pas être simplement un accord commercial, elle doit en fait être un instrument pour le développement de l'Afrique. À cet égard, nous avons vu la Banque mondiale produire un rapport qui prévoit que d'ici 2035, si nous mettons effectivement en œuvre cet accord, nous aurons la possibilité de sortir de la pauvreté cent millions d'Africains. Et la majorité de ces cent millions d’Africains qui sortiront de la pauvreté sont des femmes dans le commerce. Ce sera l'occasion de combler l'écart de revenu entre les sexes et l'occasion pour les PME d'accéder à de nouveaux marchés.

Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires techniques pour développer des plates-formes de technologie numérique qui permettront la connectivité des petites et moyennes entreprises et la connectivité des jeunes Africains dans le commerce.

Cet accord ne profite pas qu'aux grandes entreprises du continent africain, mais il devrait toujours inclure les jeunes Africains, les femmes et les PME africaines.

Nous nous sommes associés et avons travaillé très dur ces dernières années avec la CEA, avec AfreximBank, avec Afrochampions, avec la CNUCED et récemment avec le PNUD.

Aujourd'hui, en tant qu'Africains, nous assistons au début d'un nouveau chapitre en termes de relations commerciales et d'investissement du continent africain.

Je dois dire, personnellement, en tant qu'Africain, je suis vraiment fier aujourd'hui car 54 pays ont signé cet accord, 33 l'ont ratifié, plus de 40 ont soumis leurs offres tarifaires. C'est un signal fort que l'Afrique est prête à commencer à négocier aujourd'hui sur la base de nouvelles règles et préférences qui garantiront l'intégration du marché africain.

En tant qu'Africains, nous devons prendre des mesures actives pour surmonter la petitesse de nos économies nationales respectives. Nous devons prendre des mesures actives pour surmonter le manque d’économies d’échelle. Nous devons prendre des mesures actives pour nous assurer que nous mettons l'Afrique sur la voie du développement industriel afin que d'ici 2035, nous soyons en mesure de doubler le commerce intra-africain avec des biens à valeur ajoutée.

Comme je l'ai déjà observé dans le passé, nous devons prendre des mesures actives pour démanteler le modèle économique colonial dont nous avons hérité et qui a été maintenu au cours des 60 dernières années. Nous devons cesser d'être des exportateurs de produits primaires vers les pays du Nord. Nous devons créer des emplois sur le continent africain en développant nos chaînes de valeur régionales et être autosuffisants dans notre propre production continentale.

En 2020, Covid-19 a démontré que l'Afrique est trop dépendante des chaînes d'approvisionnement mondiales et que lorsque ces chaînes mondiales sont perturbées, l'Afrique en souffre. Lorsque ces chaînes mondiales sont maîtrisées, nous savons que l'Afrique en souffre.

Nous devons donc prendre des mesures actives pour nous assurer que ce développement industriel est accéléré et cette zone de libre-échange continentale africaine et le lancement du commerce aujourd'hui sont les premiers pas que nous prenons dans cette direction.

Aujourd'hui, nous entendrons nos chefs d'État, nous entendrons le président de l'Assemblée des chefs d'État, SE le président Ramaphosa. Nous entendrons SE le Président Mahamadou Issoufou, Champion de la ZLECAf. Nous entendrons SE le Président Akufo Addo, l'hôte du Secrétariat de la ZLECAf au Ghana. Enfin, nous entendrons le président de la Commission de l'Union africaine, SE Moussa Faki Mahamat.

Nous avons également invité nos partenaires stratégiques, AfreximBank, UNECA, les AfroChampions et d'autres. Ils partageront tous leurs réflexions sur ce que cette journée signifie pour eux.

Enfin, je veux que vous, Africains, vous joignez à moi alors que nous franchissons cette étape historique vers la vision d'une Afrique intégrée, l'Afrique que nous voulons.

Je te remercie

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article