Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

avec Mohamed Lamine KABA, Combattant résolument engagé dans la lutte pour une Afrique libérée des tutelles.

De l'éducation en Guinée

Immense joie pour certains et grande tristesse pour d'autres : C'est la loi et la règle de jeux de toute compétition entre les humains

Mohamed Lamine KABA

Le Patriotisme oblige !

Immense joie pour certains et grande tristesse pour d'autres : C'est la loi et la règle de jeux de toute compétition entre les humains.

Les taux élevés d'échec aux examens (CEE, BEPC et Baccalauréat Unique) session 2022 posent le paradoxe du système éducatif de la République de Guinée.

L'un des facteurs les plus explicatifs dudit paradoxe est l'inondation des écoles par des enseignants-passagers clandestins) qui y tiennent cours.

Les taux d'échec qui font agiter la toile depuis la déclaration des résultats du premier niveau ne sont que l'expression éloquente de la bassesse du système éducatif national de notre pays. 

C'est plutôt un défaut de système qu'un défaut de Ministre. Le Ministre n'a fait qu'exposer une réalité latente de laquelle tout le monde est convaincu. C'est une interpellation de tous les acteurs de l'éducation et de tous les citoyens.

Et, comme je me sens interpellé par la situation, je me dois de proposer quelques pistes de solutions.

Il faudra tout d'abord revoir la qualité du personnel enseignant et celui encadreur pour réfonder le système éducatif du pays. Pour y arriver, un travail de fond qui s'articule autour des points suivants s'avère nécessaire :

1. réorienter les programmes scolaires et les manuels et didactiques de l'enseignement ; 

2. améliorer le cadre de l'enseignement en éliminant les écoles hangars ;

3. organiser l'état général de l'éducation pour statuer sur la qualité du personnel enseignant et celui encadreur ;

4. élaborer des politiques et mesures d'accompagnement social des élèves et étudiants par la création des cantines scolaires ;

5. mettre en place un système de stratification sociale (récompenses et prix pour la meilleure performance scolaire) ;

6. construire des écoles publiques partout où le besoin est manifeste ;

7. élaborer des mesures coercitives à l'encontre des prestataires culturels qui, par leurs prestations heurtent la sensibilité des enfants ;

8. limiter la prolifération des écoles privées hors-normes (marchandage) ;

9. organiser des concours de pédagogie pour recruter des enseignants de mérite au détriment des enseignants passagers clandestins ;

10. éjecter du système éducatif les enseignants qui font l'enseignement dernier recours pour pour aborder la vie active.

Sur ce, toutes mes félicitations aux heureux admis et bon courage aux candidats malheureux.

Pour les candidats malheureux, considérez qu'il s'agit pour vous d'un nouveau départ et pas d'un échec. Il faut en tirer toutes les leçons nécessaires.

https://www.facebook.com/mlkaba1/

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article