Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

avec Mohamed Lamine KABA, Combattant résolument engagé dans la lutte pour une Afrique libérée des tutelles.

Le choc démographique & assassinat culturel en Afrique

L'histoire des religions dominantes en Afrique est indissociable à l'histoire de la domination des peuples africains

Mohamed Lamine KABA

La traite négrière a réduit au néant les bases qui fondent les sociétés africaines tout en les remplaçant par les acquis civilisationnels de l’homme blanc (négrier). Cette situation causa au sein des sociétés africaines, un traumatisme qui va en s’amplifiant au cours des années qui précédèrent l’abolition de la traite négrière jusqu’à nos jours

L’Afrique fut vidée de ses bras valides à la suite des déportations massives des jeunes autrefois aptes à la production : agriculture, chasse, cueillette, pêche, etc. Aujourd’hui, l’Occident à travers ses médias continue encore de vider l’Afrique de sa jeunesse : la migration irrégulière, la fuite des cerveaux (intelligentsia), les mouvements terroristes, la rébellion, la guerre civile, les épidémies, la famine, etc.

C’est ainsi que le continent africain devint tributaire de l’Occident dans divers domaines d’activités ou centres d’intérêts.

La problématique de consolidation de la ‘’civilisation de l’universel’’ est en soi une stratégie utilisée par les négriers dits colonisateurs pour favoriser en Afrique, le déracinement et l’acculturation.

Cette question mal posée et mal comprise par les africains va de crescendo fasciner l’Afrique à limiter les naissances sous prétexte que la démographie galopante est la cause motrice du sous-développement du continent.

Cependant, la Chine, malgré sa démographie plus que jamais galopante s’est taillé une place de choix enviable dans le concert des nations et dicte aujourd’hui sa loi aux puissances qui l’ont colonisée et pillée.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article